Christelle Chollet : complètement Empiaffée !

Christelle Chollet - L'EmpiafféeMesdemoiselles, Mesdames, votre moitié vous à lâchée pour une « soirée poker et vin » entre copains, vous êtes débordée au boulot, vous rêvez d’une bonne tranche de rire ?

Appelez toutes vos copines, j’ai une idée de sortie à vous proposer !

Christelle Chollet, c’est une nana comme il y en a peu, et comme on rêverait d’être :  une sale môme, une vraie…

Un côté canari railleur, culotté et et attachant en mini-short, bas résilles et talons hauts, une gouaille et un humour à tomber par terre… Du haut de ses 1m59, elle chante du Piaf revisité à toutes les sauces (version Claude François, Blues, Slow, Broadway, Salsa, Reggae… et même Rap…), elle taille des costards à nos amis les hommes, enflamme les planches, et saura vous faire passer une soirée que vous n’êtes pas prête d’oublier : irrésistible, insolente et déchaînée !

Allé, vite on réserve ses billets pour ses dernières représentations qui cartonnent du 19 juillet au 03 septembre 2011 au Théâtre Comedia à Paris.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur : http://www.christellechollet.com

« Un vrai choc. C’est une bombe. »    (FIGAROSCOPE)

« Aussi piquée que piquante »   (LE CANARD ENCHAINE)

« De la graine de Coluche… »   (LE PARISIEN)

Publicités

François-Xavier Demaison s’évade…

François Xavier Demaison s'évade

Vu le 7 juin dernier au Théâtre des Hauts de Seine, en avant-première, le nouveau spectacle de François Xavier Demaison sera très certainement l’un des one man shows à succès de la rentrée. Si vos billets ne sont pas déjà réservés, il est temps d’y penser…c’est à ne pas louper !

Diplômé de droit et de sciences politiques, ancien auditeur chez Pricewaterhouse, puis fiscaliste international de talent pour le cabinet d’avocats Landwell & Associés à New York, François Xavier Demaison décide de tout lâcher en 2001, lorsqu’il se trouve face aux attentats terroristes du 11 septembre et à l’effondrement des tours du World Trade Center, sans pouvoir rien faire. Adieu carrière d’homme d’affaires… Il retourne à sa passion pour le théâtre (inscrit au Cours Florent, il avait en effet dû arrêter lors de son entrée en 2ème année d’IEP) et décide de réaliser son rêve.

Depuis ce jour, tout semble lui sourire. Dès sa première représentation en public (A story pour les gens qui believe in dreams), il convainc Samuel Le Bihan de le produire, on le verra ensuite au cinéma dans des comédies populaires : La chance de ma vie, Le Petit Nicolas, etc, ainsi que dans un rôle difficile dont il se sort brillamment, celui de Coluche (L’histoire d’un mec). Côté planches, son show précédent François Xavier Demaison s’envole, très réussi, laisse aujourd’hui place au suivant : François Xavier Demaison s’évade

Avec une première partie drôlissime assurée par Mickaël Quiroga (avec une dédicace spéciale à Marc & Ting qui ont fait le tour du bureau dans la semaine qui a suivi), puis une galerie de portraits déjantés, incisifs, croustillants, savoureux et attachants à la mode Demaison, il s’agit là d’un moment de détente assurée. Vous y retrouverez même Bitou le Castor, un cartoon hilarant qu’on emmènerait bien chez soi. Mais tous le suspens est là : échappera-t-il à Christophe Hache, serial killer québécois…toujours en cavale, lui aussi !

Et vous, c’est pour quand la liberté ?Théâtre de la Gaîté Montparnasse

Peut-être pour bientôt au Théâtre de la Gaîté Montparnasse

François-Xavier Demaison s’y évade (et vous emmène avec lui ;-)), du 20 septembre au 31 décembre 2011…

Paradis Londoniens

London VisitLorsque l’on parle de Londres, bien souvent, on pense à Big Ben, à Westminster, à la Garde Royale, au 10 Downing Street, à Tower Bridge, à Picadilly Circus, à Camden Market,  à West-End quartier branché de la mode et des célébrités, ou encore à La City; bref à tous ces quartiers survoltés, qui attirent les foules de touristes, sont sur toutes les cartes postales, cultivent le mythe du grand Londres des Windsor ou des Golden Boys… Une fois fait le tour des « monuments » londoniens, on est pourtant loin d’avoir fini de connaître la ville qui recèle ici et là de petits coins de paradis, calmes et reposants, ou luxueux et fascinants…

Embarquons donc pour une petite promenade ensoleillée (si, si, vous verrez !), à la découverte du Londres paisible, gourmand, nature, et éclectique…

Le bonheur est à Covent Garden Piazza…

London ShoppingCovent Garden Piazza était autrefois l’emplacement d’un marché aux fleurs, aux fruits et aux légumes, transformé aujourd’hui en une ravissante galerie commerçante, aux boutiques rigolotes : british, kawaii, épiceries fines & cie : couleurs, odeurs, saveurs…tout est réuni ici pour mettre vos sens en éveil. D’Octopus, à David & Goliath, en passant par Lush, plein de jolies échoppes à visiter presque comme de petits musées remplis d’originalité.

Mais à Covent Garden Piazza, vous ne trouverez pas que des magasins. Vous trouverez aussi de quoi vous restaurer, le temps d’un brunch ou d’un déjeuner… C’est un lieu idéal lorsqu’il fait beau,  en fin de matinée ou à l’heure du goûter.

   Covent Garden Musicians

Pourquoi ne pas vous installer agréablement sous la verrière, et écouter en mangeant une paëlla conviviale, quelques musiciens revisitant les grands classiques : Pachelbel, Albinoni, Mozart…?

Ou encore, vous offrir une pause gourmande, en milieu d’après-midi, à la terrasse du Pain Quotidien, en assistant à l’un des nombreux spectacles de rue qui se déroulent tout au long de la journée autour de Covent Garden ?

Envie de vert, de nature et de transats pour bronzer ?

London Royal ParkContinuons  notre ballade vers les parcs londoniens…

Beaucoup d’entre vous ont probablement vu Coup de Foudre à Notting Hill, et se seraient donc spontanément dirigés vers Hyde Park avec l’air de « When you say nothing at all » chanté par Ronan Keating en tête. Seul souci : c’est loin du centre ville !  Je vous propose donc plutôt d’aller faire un tour du côté des jardins royaux,  à Regent’s Park

Beaucoup de bans et transats (en été) sont à votre disposition si vous souhaitez vous plonger dans un livre, ou parcourir les nouvelles du jour, dans le Times ou le Daily Mail… Mais ce qui marque le plus dans les parcs londoniens, ce sont tous ces petits animaux (écureuils, pélicans…), qui s’amusent près de vous, en toute liberté : à vos appareils photos ! Il faut en profiter !

              Les écureuils de Regents Park         Les pélicans de Regents Park

Et si vous avez de la chance, peut-être entendrez-vous aussi la fanfare royale en train de s’entraîner !

Autre coin sympathique pour se reposer : pensez à jeter un oeil du côté de Soho Square

             Soho Square        Soho Square Elephants

Enfin, un peu de luxe, pour terminer la journée…

Harrods by nightLors d’une visite à Londres, un détour par Harrod’s s’impose.

Bien mieux que nos Galeries Lafayette françaises, et plus beau encore que le Bon Marché, Harrod’s est le symbole même de la classe britannique.

Vous y verrez de tout : des vêtements, accessoires de mode  et produits de beauté de grand luxe, et de grands couturiers, du linge de maison, de l’équipement haut de gamme pour cuisines et salles de bain, des créations uniques de designers, de très beaux cadeaux, et enfin de l’épicerie fine et des restaurants et pâtisseries à croquer.

Au sous-sol, ne manquez pas le mémorial dédié à Lady Di et Dodi Al-Fayed… Au milieu d’un décor ultra-kitch, hiéroglyphes, mini-cascade et colonnes égyptiennes, le portrait des deux amants « victimes innocentes », entouré de statues  d’un faste impressionnant…

Et si l’envie vous vient de ne pas rentrer tout de suite, offrez-vous une friandise bien méritée et n’hésitez pas à regarder le programme des pièces de théâtre et comédies musicales souvent de grande qualité qui animent les soirées et nuits londoniennes !

Harrods cake

« Réparer des bulles de savon éclatées et faire sourire des poupées de chiffon ça peut prendre du temps »

Katarina MazettiElle, c’est Désirée, lui, c’est Benny.

Elle est bibliothécaire et citadine, il est agriculteur et vit à la campagne. Elle aime le théâtre, l’opéra, la lecture; il ne comprend pas que l’on puisse lire de son plein gré, passe son temps aux champs ou dans son étable, discute tracteurs. Elle aime les couleurs claires, les lignes épurées, les draps propres, manger frais et bio;  il sent le fumier, sa maison est poussiéreuse et remplie de canevas brodés, il avale des surgelés. Elle est frêle et fragile, il est bourru et maladroit.  Il la trouve « beige », cette « crevette »… Elle le trouve sale et plouc ce « forestier »… Autrement dit, tout les oppose et sans doute ne se seraient-ils jamais rencontrés si ils n’avaient pas été… voisins de cimetière…

Orjan était le mari de Désirée, mort trop tôt, accidentellement, alors qu’ils menaient une vie tranquille, peut-être un peu trop d’ailleurs. Depuis elle lui rend visite chaque jour ou presque. Lui, c’est sa mère qu’il vient pleurer. Atteinte du cancer, elle est partie avant qu’il ne trouve une belle-fille à lui présenter en laissant derrière elle une ferme sans personne pour s’occuper des papiers, de la cuisine, du ménage, du linge et de toutes ces tâches qu’elle accomplissait, comme si de rien n’était.

La suite, nous ne la raconterons pas. Entre éclair et coup de tonnerre, passion et désillusion, pulsion et raison, amour et doute, complicité et incompréhension; nul ne sait où ce couple improbable ira, au delà des codes sociaux, ou pas… Mais ce que l’on sait en revanche c’est que Katarina Mazetti nous fait partager avec ce roman une histoire d’amour plus moderne que jamais, mêlant avec un talent fou l’humour, la sensibilité et les pensées intimes de chacun de ces héros auxquels, inévitablement, le lecteur s’identifie dès les premières lignes.

Au détour d’un trajet en Tram dans Paris, j’ai découvert il y a quelques temps qu’une adaptation tragi-comique existait déjà. Ne pouvant résister à la tentation d’y assister, me voilà partie pour acheter un place. Rendez-vous le 21 mai 2011 aux Bouffes Parisiens.

Au théâtre, Désirée devient Daphnée, Benny devient Jean, Orjan devient Hugo…

J’ai fait connaissance avec une femme que j’aurais imaginée plus fragile et un homme de la terre dont je m’étais fait une image presque similaire : dur et tendre, brute et coeur d’artichaut à la fois.  Si en règle générale, je suis souvent déçue par les adaptations, ce n’est pas vraiment le cas cette fois; simplement un regret sur le changement des prénoms que je trouvais attachants et plus fidèles aux origines suédoises du roman. Sophie Broustal et Marc Fayet nous offrent une pièce juste, subtile et forte au coeur d’un décor et d’un jeu de lumières simples mais parfaitement adaptés : d’une tombe à une chambre, de chez elle à chez lui, du cimetière à une étendue de terre.

Une pièce à voir, une expérience à vivre, comme le dit le Figaro : « …Au théâtre on assiste parfois à des petits miracles, c’est le cas… » (2 nominations aux Molières 2011, Meilleur spectacle du théâtre privé, Meilleur adaptateur).

Le Mec De La Tombe d’à Côté, Katarina Mazetti, Editions Babelio , à trouver dans toutes les bonnes librairies

Le Mec de la Tombe d’à Côté, Théâtre des Bouffes Parisiens, jusqu’au 09 juillet 2011

J’ai toujours rêvé d’être embauchée par les RG…

Mis en avant

Quand j’avais 15 ans et qu’on me demandait ce que je voulais faire dans la vie, je ne mettais jamais bien longtemps à répondre…

Après avoir voulu, comme beaucoup de petites filles, devenir vétérinaire, danseuse étoile, archéologue ou encore grand reporter, j’avais tranché : je ferais St Cyr, et je serais militaire. Je me voyais déjà en plein parcours du combattant, en stage commando, parachutée sur une opération secrète, en treillis verts avec des rangers couvertes de boue. Une sorte de James Bond Girl, en moins glamour.

Oui mais voilà, le verdict est vite tombé : trop petite; définitivement recalée avant même de commencer. Oublié les plans de bataille stratégiques, les rêves d’avions Rafales, de sous-marins, de bâtiments de commandement, de gadgets d’espion, de dossiers top secrets…

Ce qu’il reste de tout ça aujourd’hui ?

Trois traits de caractère : la curiosité, la créativité et la ténacité.

Le goût de l’information, la volonté d’apprendre, de comprendre et de partager ce qui a été découvert; l’envie d’inventer encore et toujours quelque chose de nouveau, d’être l’auteur de quelque chose de neuf, d’original, d’attirant; et la manie de vouloir aller jusqu’au bout des choses, de s’accrocher jusqu’à avoir atteint son objectif.

Le blog que je vous propose de découvrir, est le reflet d’un peu tout cela, de ce que j’aime et ce que j’ai envie de partager, de ce que j’ai dégoté en fouinant et que je trouve intéressant. Cuisine, lecture, théâtre, cinéma, voyages, nouvelles technologies, loisirs créatifs et bricolage, autant de domaines dans lesquels je me suis infiltrée !

J’ai toujours rêvé d’être embauchée par les RG…mais étant donné que cela n’est jamais arrivé, les dossiers que je vous propose sont non confidentiels, à consulter sans aucune précaution et même à communiquer sans aucune modération !

Bienvenue dans mon univers !