Buffet au jardin

Vous ne le savez sans doute pas, mais mon billet précédent, vous proposant « Quelques idées pour un déjeuner d’été en toute simplicité » est aujourd’hui le troisième article le plus lu de mon petit blog ! Alors pour vous prouver, chers lecteurs, que j’accorde beaucoup d’attention à votre avis, mais également pour vous rappeler que non, l’été n’est pas terminé, j’ai décidé de récidiver, avec cette fois…un « Buffet au jardin ». Il ne sera, certes, pas aussi beau que ceux de Sunshine of Mine, LA Reine incontestée et incontestable des buffets (je vous conseille d’ailleurs fortement son très joli blog qui vous fera saliver), mais j’espère qu’il vous plaira tout de même…

Pour le Cocktail / Entrée…

Buffet au jardin - Table Apéro - Cocktail - Entrée

Verrines de Gaspacho, Mini brochettes de crudités (melon, champignons de paris crus, radis, tomates cerises) piquées en hérisson sur un demi melon évidé, Tartinettes de pain aux céréales tomate/aubergine et rillettes de saumon/ciboulette, Dés de Fromage, Olives marinées et mayonnaise au vinaigre de noix…

   Verrines GaspachoHérissons de cruditésTartinettes pain aux céréales tomates/aubergines et rillettes de saumon ciboulette

Pour le Plat…

Table Plat Buffet Jardin Dorades Royales Salades Mayonnaise

Dorades royales (cuites au court bouillon), servies froides accompagnées de salades, mayonnaise au vinaigre de vin et chips (pour les enfants en particulier).

Et pour le dessert…

Mousse au chocolat     Meringues

Café gourmand, gateau breton ou financier, salade de fruit, mousse au chocolat et meringues (photos à compléter, la photographie de la table des desserts ayant été oubliée…).

Ca donne faim, non ?

Publicités

Atelier Maki Sushis !

J’ai souvent rêvé de monter dans un avion et de m’offrir un beau voyage au Japon, Etat des cerisiers en fleurs, du Fuji; Empire de la discipline et du respect; Territoire des technologies de pointe et de la modernité; Univers des mangas et de la vague kawaii; mais aussi Région du bien vivre et du bien manger, simplement et sainement… Mais ce n’est pas possible…pour l’instant ! Alors en attendant, je vous propose une escapade culinaire vers le pays du soleil levant : c’est parti pour un atelier Maki Sushis !

Préparons nos ingrédients…

Les Maki Sushis offrent une infinité de possibilités en termes de garnitures. Vous pourrez donc choisir de les préparer aux légumes et crudités, avec du poisson ou des crevettes, en testant différentes associations originales, à votre goût. Le plus souvent, on retrouve dans les Maki Sushis du concombre, du poivron rouge, du thon, du saumon, ou encore du fromage frais…

Ici, nous avons opté pour du thon, du saumon, du cabillaud ou des crevettes du côté du poisson et de l’avocat, du concombre et de la mangue du côté des fruits et crudités.

Attention, le poisson s’utilise cru dans les sushis, il doit donc être très frais !

Le riz (« sumeshi ») est la base du sushi ! Les épiceries asiatiques vendent du riz spécial, rond et gluant. Il faut bien le rincer avant de le cuire, sinon il ne collera pas suffisamment pour que les sushis tiennent. Une fois cuit, versez dessus un peu d’assaisonnement pour sushis et mélangez (la bouteille se trouve en épicerie asiatique, très pratique elle vous évite d’avoir à doser vous- même le vinaigre de riz, le sel et le sucre).

Le riz sera déposé avec les doigts sur les 2/3 de la surface d’une feuille de Nôri. Les Nôri sont des algues rouges séchées et commercialisées en feuilles (dans toutes les épiceries asiatiques). Elles permettent de préparer les Maki Sushis et les Temaki. Ne vous étonnez pas si elles sont vertes ou noires, les algues Nôri perdent leur couleur rouge en séchant.

Passons aux choses sérieuses…

Une fois le riz posé sur la feuille de Nôri (aux 2/3), placez votre garniture sur toute la longueur, en bas de la feuille, sur le riz.

Après cette étape, votre Maki Sushi est fin prêt pour être roulé !

Pour rouler votre Maki, deux solutions : utiliser vos doigts ou une natte en bambou spécifique, pour faire les choses dans les règles de l’art. La maîtrise de la technique de la natte en bambou n’est cependant pas facile…alors nous avons choisi d’utiliser nos petites mains !

Et voilà le résultat !

Après les avoir laissé reposer au minimum quelques minutes au réfrigérateur (le temps de préparer et de prendre l’apéro ;-)), sortez vos rouleaux de Maki Sushis et découpez-les à l’aide d’un bon couteau en tranches d’environ 2 centimètres d’épaisseur, sans les abîmer.

A table !

Disposez-les sur un joli plat coloré et servez ! Les Makis Sushis se mangent accompagnés de sauce soja, de wasabi et de gingembre au vinaigre

Vous prendrez bien un dessert !?

Bien qu’elles n’aient rien de japonais, je ne résiste pas à la tentation de vous montrer une photo des succulentes Meringues à la Fleur d’Oranger de Clémence qui ont clôturé avec une glace, notre dîner d’été, en beauté !         

Si bien…que même Foxy à craqué !