Mousse au chocolat et mayonnaise…

Je vous entends penser d’ici… « C’est quoi ce titre ? Rien à voir entre la mousse au chocolat et la mayonnaise enfin ? » Mais si, vous verrez, un jaune d’oeuf suffit à les mettre en lien… Et puis après tout, souvenez-vous donc de Stéphanie X, cette adolescente qui avait un goût si particulier pour les sandwichs aux cornichons et au chocolat dans les années 80 (« Des cornichons au chocolat », Philippe Labro, 1983)… Ca avait du charme, non ? Moi, en tout cas, ce titre m’a toujours beaucoup plu…Mais bon…trêve de bavardage, passons aux choses sérieuses : les recettes !

Pour une mousse au chocolat à s’en lécher les babines…

Pour 6 personnes, il vous faudra…

Ingrédients Mousse au chocolat– 200g de chocolat (Nestlé Dessert de préférence)

– 80g de beurre

– 5 oeufs

– 3 à 4 cuillerées rases de sucre et 1 pincée de sel

Etape 1…

Dans une casserole, faites fondre le beurre et le chocolat au bain marie, à feu très doux, en remuant.

Laissez refroidir et incorporez 4 jaunes d’oeufs un par un.

Bain Marie Beurre et Chocolat Recette Mousse au chocolat Etape 1     Mélange Jaune d'oeuf & chocolat Recette Mousse au chocolat Etape 1 bis

Etape 2…

Battez les 5 blancs en neige avec une pincée de sel, ajoutez le sucre et continuez à battre jusqu’à obtenir une consistance très ferme.

Avant…                                            Après…

Blanc d'oeufs en neige - Avant - Recette mousse au chocolat - Etape 2      Blancs d'oeufs en neige - Après - Recette Mousse au Chocolat - Etape 2

Etape 3…

Intégrez les blancs d’oeufs en neige au chocolat fondu, très délicatement (sans « casser les blancs », et de façon laisser rentrer de l’air dans votre mélange).

Ensuite, il ne vous restera plus qu’à la mettre au réfrigérateur et à patienter 6H00… Ce temps passé, soyez prêts à la dévorer !

Incorporation blancs & chocolat - Recette Mousse au Chocolat - Etape 3     Mousse au Chocolat Résultat Final

Etant donné qu’il vous reste le 5ème jaune d’oeuf et que vous avez 6H00 à occuper… Pourquoi ne pas préparer une mayonnaise, au pire, elle fera certainement plaisir à la voisine d’à côté…

Mayonnaise Etape 1 Base Jaune d'oeuf Moutarde Sel Poivre     Mayonnaise Etape 2 Base montée à l'huile

Etape 1 : Dans un bol, mélangez un jaune d’oeuf, une cuillère à café de moutarde (douce, classique ou forte en fonction de vos goûts), du sel et du poivre. Cela constituera votre base.

Etape 2 : Montez cette base à l’huile. Ajoutez l’huile petit à petit en ne cessant jamais de remuer avec une cuillère en bois, toujours dans le même sens. L’huile doit être incorporée au fur et à mesure pour prendre correctement. (Pour assurer une bonne prise, tous les ingrédients doivent également être à peu près à la même température).

Etape 3 : Lorsque votre mayonnaise a atteint la consistance que vous souhaitez, ajoutez un filet de vinaigre (de vin, de noix, selon ce avec quoi vous souhaitez la marier), mélangez et voilà, prête à déguster ou à réserver en prévision du dîner !

Alors, aucun lien entre la mousse au chocolat et la mayonnaise vous pensiez ?

Atelier Maki Sushis !

J’ai souvent rêvé de monter dans un avion et de m’offrir un beau voyage au Japon, Etat des cerisiers en fleurs, du Fuji; Empire de la discipline et du respect; Territoire des technologies de pointe et de la modernité; Univers des mangas et de la vague kawaii; mais aussi Région du bien vivre et du bien manger, simplement et sainement… Mais ce n’est pas possible…pour l’instant ! Alors en attendant, je vous propose une escapade culinaire vers le pays du soleil levant : c’est parti pour un atelier Maki Sushis !

Préparons nos ingrédients…

Les Maki Sushis offrent une infinité de possibilités en termes de garnitures. Vous pourrez donc choisir de les préparer aux légumes et crudités, avec du poisson ou des crevettes, en testant différentes associations originales, à votre goût. Le plus souvent, on retrouve dans les Maki Sushis du concombre, du poivron rouge, du thon, du saumon, ou encore du fromage frais…

Ici, nous avons opté pour du thon, du saumon, du cabillaud ou des crevettes du côté du poisson et de l’avocat, du concombre et de la mangue du côté des fruits et crudités.

Attention, le poisson s’utilise cru dans les sushis, il doit donc être très frais !

Le riz (« sumeshi ») est la base du sushi ! Les épiceries asiatiques vendent du riz spécial, rond et gluant. Il faut bien le rincer avant de le cuire, sinon il ne collera pas suffisamment pour que les sushis tiennent. Une fois cuit, versez dessus un peu d’assaisonnement pour sushis et mélangez (la bouteille se trouve en épicerie asiatique, très pratique elle vous évite d’avoir à doser vous- même le vinaigre de riz, le sel et le sucre).

Le riz sera déposé avec les doigts sur les 2/3 de la surface d’une feuille de Nôri. Les Nôri sont des algues rouges séchées et commercialisées en feuilles (dans toutes les épiceries asiatiques). Elles permettent de préparer les Maki Sushis et les Temaki. Ne vous étonnez pas si elles sont vertes ou noires, les algues Nôri perdent leur couleur rouge en séchant.

Passons aux choses sérieuses…

Une fois le riz posé sur la feuille de Nôri (aux 2/3), placez votre garniture sur toute la longueur, en bas de la feuille, sur le riz.

Après cette étape, votre Maki Sushi est fin prêt pour être roulé !

Pour rouler votre Maki, deux solutions : utiliser vos doigts ou une natte en bambou spécifique, pour faire les choses dans les règles de l’art. La maîtrise de la technique de la natte en bambou n’est cependant pas facile…alors nous avons choisi d’utiliser nos petites mains !

Et voilà le résultat !

Après les avoir laissé reposer au minimum quelques minutes au réfrigérateur (le temps de préparer et de prendre l’apéro ;-)), sortez vos rouleaux de Maki Sushis et découpez-les à l’aide d’un bon couteau en tranches d’environ 2 centimètres d’épaisseur, sans les abîmer.

A table !

Disposez-les sur un joli plat coloré et servez ! Les Makis Sushis se mangent accompagnés de sauce soja, de wasabi et de gingembre au vinaigre

Vous prendrez bien un dessert !?

Bien qu’elles n’aient rien de japonais, je ne résiste pas à la tentation de vous montrer une photo des succulentes Meringues à la Fleur d’Oranger de Clémence qui ont clôturé avec une glace, notre dîner d’été, en beauté !         

Si bien…que même Foxy à craqué !

Dumplings Party : décollage immédiat pour l’Empire du milieu !

Vous adorez la cuisine chinoise et plus particulièrement les raviolis chinois aussi connus sous le nom de bouchées vapeur pour les français, dumplings pour les européens et américains, Momos pour les tibétains, Dim Sum pour les cantonais, ou Gyôzas pour les japonais ? Mais vous pensez qu’il s’agit de mets beaucoup trop compliqués à préparer ? Détrompez-vous ! C’est un jeu d’enfant… Plus besoin d’aller au restaurant :  attachez vos ceintures, le décollage c’est maintenant !

D’abord il s’agit de préparer une farce qui garnira vos bouchées et leur donnera toutes leurs saveurs. Pour cela il vous faudra mélanger : de la viande de porc, de la coriandre fraîche, des champignons noirs réhydratés et ciselés, quelques châtaignes d’eau coupées en brunoise (pour donner le croquant), un oignon finement haché, du sel/poivre, de la sauce d’huître, de la sauce de poisson (Nuoc Mam) et de la sauce soja. Vous pouvez rajouter un peu de gingembre si vous le souhaitez. Inutile de demander les quantités…c’est à vu de nez…et de papilles !

Prenez ensuite des petites pâtes à ravioles chinoises pré-découpées en cercles (Won Ton ou Dim Sum, dans toutes les épiceries asiatiques, ainsi que les autres ingrédients).

 

Déposez un peu de farce au centre de chaque cercle de pâte que vous replierez par la moitié sur votre boulette de farce, en humidifiant les bords avec de l’eau pour qu’il collent bien. Un fois votre ravioli en forme de demi-cercle formé, repliez-en les côtés et joignez les en haut afin de former un ballotin.

 

Placez vos réalisations dans un panier vapeur, cuisez ainsi durant 20 à 25 minutes…et enfin, savourez…parce que c’est toujours meilleur quand on l’a fait !