Atelier Maki Sushis !

J’ai souvent rêvé de monter dans un avion et de m’offrir un beau voyage au Japon, Etat des cerisiers en fleurs, du Fuji; Empire de la discipline et du respect; Territoire des technologies de pointe et de la modernité; Univers des mangas et de la vague kawaii; mais aussi Région du bien vivre et du bien manger, simplement et sainement… Mais ce n’est pas possible…pour l’instant ! Alors en attendant, je vous propose une escapade culinaire vers le pays du soleil levant : c’est parti pour un atelier Maki Sushis !

Préparons nos ingrédients…

Les Maki Sushis offrent une infinité de possibilités en termes de garnitures. Vous pourrez donc choisir de les préparer aux légumes et crudités, avec du poisson ou des crevettes, en testant différentes associations originales, à votre goût. Le plus souvent, on retrouve dans les Maki Sushis du concombre, du poivron rouge, du thon, du saumon, ou encore du fromage frais…

Ici, nous avons opté pour du thon, du saumon, du cabillaud ou des crevettes du côté du poisson et de l’avocat, du concombre et de la mangue du côté des fruits et crudités.

Attention, le poisson s’utilise cru dans les sushis, il doit donc être très frais !

Le riz (« sumeshi ») est la base du sushi ! Les épiceries asiatiques vendent du riz spécial, rond et gluant. Il faut bien le rincer avant de le cuire, sinon il ne collera pas suffisamment pour que les sushis tiennent. Une fois cuit, versez dessus un peu d’assaisonnement pour sushis et mélangez (la bouteille se trouve en épicerie asiatique, très pratique elle vous évite d’avoir à doser vous- même le vinaigre de riz, le sel et le sucre).

Le riz sera déposé avec les doigts sur les 2/3 de la surface d’une feuille de Nôri. Les Nôri sont des algues rouges séchées et commercialisées en feuilles (dans toutes les épiceries asiatiques). Elles permettent de préparer les Maki Sushis et les Temaki. Ne vous étonnez pas si elles sont vertes ou noires, les algues Nôri perdent leur couleur rouge en séchant.

Passons aux choses sérieuses…

Une fois le riz posé sur la feuille de Nôri (aux 2/3), placez votre garniture sur toute la longueur, en bas de la feuille, sur le riz.

Après cette étape, votre Maki Sushi est fin prêt pour être roulé !

Pour rouler votre Maki, deux solutions : utiliser vos doigts ou une natte en bambou spécifique, pour faire les choses dans les règles de l’art. La maîtrise de la technique de la natte en bambou n’est cependant pas facile…alors nous avons choisi d’utiliser nos petites mains !

Et voilà le résultat !

Après les avoir laissé reposer au minimum quelques minutes au réfrigérateur (le temps de préparer et de prendre l’apéro ;-)), sortez vos rouleaux de Maki Sushis et découpez-les à l’aide d’un bon couteau en tranches d’environ 2 centimètres d’épaisseur, sans les abîmer.

A table !

Disposez-les sur un joli plat coloré et servez ! Les Makis Sushis se mangent accompagnés de sauce soja, de wasabi et de gingembre au vinaigre

Vous prendrez bien un dessert !?

Bien qu’elles n’aient rien de japonais, je ne résiste pas à la tentation de vous montrer une photo des succulentes Meringues à la Fleur d’Oranger de Clémence qui ont clôturé avec une glace, notre dîner d’été, en beauté !         

Si bien…que même Foxy à craqué !

Publicités

Dumplings Party : décollage immédiat pour l’Empire du milieu !

Vous adorez la cuisine chinoise et plus particulièrement les raviolis chinois aussi connus sous le nom de bouchées vapeur pour les français, dumplings pour les européens et américains, Momos pour les tibétains, Dim Sum pour les cantonais, ou Gyôzas pour les japonais ? Mais vous pensez qu’il s’agit de mets beaucoup trop compliqués à préparer ? Détrompez-vous ! C’est un jeu d’enfant… Plus besoin d’aller au restaurant :  attachez vos ceintures, le décollage c’est maintenant !

D’abord il s’agit de préparer une farce qui garnira vos bouchées et leur donnera toutes leurs saveurs. Pour cela il vous faudra mélanger : de la viande de porc, de la coriandre fraîche, des champignons noirs réhydratés et ciselés, quelques châtaignes d’eau coupées en brunoise (pour donner le croquant), un oignon finement haché, du sel/poivre, de la sauce d’huître, de la sauce de poisson (Nuoc Mam) et de la sauce soja. Vous pouvez rajouter un peu de gingembre si vous le souhaitez. Inutile de demander les quantités…c’est à vu de nez…et de papilles !

Prenez ensuite des petites pâtes à ravioles chinoises pré-découpées en cercles (Won Ton ou Dim Sum, dans toutes les épiceries asiatiques, ainsi que les autres ingrédients).

 

Déposez un peu de farce au centre de chaque cercle de pâte que vous replierez par la moitié sur votre boulette de farce, en humidifiant les bords avec de l’eau pour qu’il collent bien. Un fois votre ravioli en forme de demi-cercle formé, repliez-en les côtés et joignez les en haut afin de former un ballotin.

 

Placez vos réalisations dans un panier vapeur, cuisez ainsi durant 20 à 25 minutes…et enfin, savourez…parce que c’est toujours meilleur quand on l’a fait !

Oups ! Prise en Flagrant Délice !

Salon Saveurs des Plaisirs GourmandsDimanche dernier j’ai décidé d’écouter ce bon vieil Oscar Wilde qui disait que « le meilleur moyen de se délivrer de la tentation, c’est d’y céder ». J’ai pris mon cabas, mon pass Navigo et le métro pour me retrouver en deux temps trois mouvements dans le 17ème arrondissement; direction l’Espace Champerret ou la caverne d’Ali Baba éphémère des fins gourmets !

Du 13 au 16 mai, la capitale abritait en effet l’un des évènements les plus alléchants de l’année : le Salon Saveurs des Plaisirs Gourmands, collection printemps (oui, oui comme les grands couturiers).

Pomme Choupette

« Reconnu en matière de goûts, qualité et savoir-faire, le salon SAVEURS des Plaisirs Gourmands présente des spécialités régionales ou produits de luxe répondant à une sélection haut de gamme et qualitative, traditionnelle comme innovante »

Du salé au sucré et de l’entrée du hall A au hall C, me voilà donc plongée en plein coeur du Jardin d’Eden…prête à croquer la pomme sans plus attendre !

Etant donné qu’il serait trop long de tout vous montrer, je vous propose un petit tour d’horizon de mes stands préférés, spécial tartines & compagnie, histoire de vous faire un peu saliver !

Coup de coeur N°1 chez l’Ambr1 : la pâte à tartiner caramel au beurre salé / chocolat blanc

Caramel au beurre salé à tartiner L'Ambr1

Fabriqués artisanalement en Bretagne près de Paimpol, uniquement à partir de produits nobles, les caramels au beurre salé de l’Ambr1, déclinés en bonbons comme en pâte à tartiner, sont un vrai régal. A déguster sur une crêpe de froment à la Finistèrienne, le tout accompagné d’une bolée de cidre artisanal Bigouden Kerné, pour un délicieux voyage en pays celte.

Et si vous apercevez un korrigan, offrez lui un caramel au beurre Bordier et au sésame grillé, ils sont tellement succulents que nul ne peut y résister.

Non loin de là se trouvait le coup de cœur N°2, tout aussi addictif que le premier : les pâtes à tartiner au chocolat de Charles Chocolartisan

Charles ChocolartisanFabriquées tout près de Saint Etienne dans la Loire, les pâtes à tartiner créatives Charles CHOCOLARTISAN se savourent aussi bien à l’apéritif sur un toast de pain de campagne avec du foie gras et une coupe de champagne, qu’au dessert accompagnant à merveille les gaufres ou brioches grillées.

A la fois douces et onctueuses, elles dévoilent tout leur caractère grâce aux saveurs et textures qui les composent : pétillantes, croustillantes, caramel au beurre salé, spéculos, piment d’Espelette AOC…A la petite cuillère ou tartinée, le plus difficile est de choisir : pour quel pot vais-je craquer ?

Salé…

–  L’Oliv Kao , une pâte à tartiner d’apéritif « chocolat noir » à l’huile d’olives

–  La piment d’Espelette , une pâte à tartiner d’apéritif « chocolat noir » au piment d’Espelette AOC

Ou Sucré…

–  La Kipety , une pâte à tartiner « chocolat au lait » et noisettes qui pétille dans la bouche grâce à ses petits cristaux de sucres et beurre de cacao

–  La Kicrousty , une pâte à tartiner lait – noisettes à la feuilletine croustillante (crêpes dentelles émiettées)

– Et bien d’autres encore…

Vers la Provence, le coup de coeur N° 3 : Aix & Terra

Aix & Terra

Richard et Benoît, les gastronomes-épiciers d’Aix&terra, sillonnent les terres de Provence – de la Drôme à la Côte d’Azur en passant par la Camargue – à la recherche des plus beaux produits élaborés par les artisans locaux.

A leurs côtés, ils imaginent ensuite d’autres saveurs et senteurs. De cette collaboration gourmande naissent des créations inédites, élaborées avec des ingrédients naturels.

A noter en particulier, leur crème de rose spéciale fête des mères, leur crème de melon ou encore leur confiture de noix, une véritable merveille… Sur du pain pour accompagner une salade d’été ou en dessert, avec du sucré comme avec du salé, attention, une fois que vous y aurez-goûté, vous ne pourrez plus vous en passer !

Côté fête des pères, le vinaigre au basilic et à la tomate vaut le détour mais aussi et surtout l’huile d’olive à la truffe noire…Carpaccio de courgettes, carpaccio de Saint Jacques, purée de pommes de terres maison, sur une salade tomate mozzarela ou encore des pates fraiches au parmesan, elle sublimera tout les plats de vos chers Papa…

Et enfin, last but not least : coup de coeur N°4, Les Confitures de Sandrine Gondolo !

Confitures Sandrine GondoloSandrine Gondolo est une exploratrice du goût et de la nature, attentive à tout ce qui l’entoure. Produits, rencontres, voyages, sont pour elles sources de perpétuel renouveau…

Les Femmes étaient à l’honneur sur cette édition du salon Saveurs, en particulier à travers le Label Terroirs de Femmes dont Sandrine Gondolo fait partie. Et c’est cela aussi, la magie du salon Saveurs : la magie des rencontres entre nous, visiteurs et les artisans et producteurs, ou ici, les artisanes et productrices.

Sandrine fait partie de ces femmes que l’on n’oublie pas… Une rencontre à laquelle je ne m’attendais pas et dont je me souviendrai longtemps… Ses délices de confits de vin rouges, ou blancs, à déguster en verrine avec du fromage blanc ou à utiliser pour déglacer une viande blanche (confit de vin blanc), agrémentée de quelques mirabelles ou un magret de canard par exemple (confit de vin rouge), me rappellent à chaque fois sa générosité et cette passion qui l’habitent.

Si vous avez l’occasion d’aller à la rencontre du Label Terroirs de Femmes : n’hésitez pas, foncez !

Vous avez manqué cette édition du salon Saveurs des Plaisirs Gourmands, ou vous le découvrez et vous rêvez d’y aller ?

Logo décembreVoici les dates des prochaines éditions :

Du 02 au 05 Décembre 2011 à Paris, à l’Espace Champerret

et du 09 au 11 Décembre, toujours à Paris, mais à la Porte de Versailles !

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site Internet du salon :

www.salon-saveurs.com

N.B. : Vous trouverez aussi sur leur site de jolies actualités : Un rêve de pâte à tartiner; 3,2,1 Brunchez !; Apéro Chic; Déjeuner sur l’herbe; etc

J’ai toujours rêvé d’être embauchée par les RG…

Mis en avant

Quand j’avais 15 ans et qu’on me demandait ce que je voulais faire dans la vie, je ne mettais jamais bien longtemps à répondre…

Après avoir voulu, comme beaucoup de petites filles, devenir vétérinaire, danseuse étoile, archéologue ou encore grand reporter, j’avais tranché : je ferais St Cyr, et je serais militaire. Je me voyais déjà en plein parcours du combattant, en stage commando, parachutée sur une opération secrète, en treillis verts avec des rangers couvertes de boue. Une sorte de James Bond Girl, en moins glamour.

Oui mais voilà, le verdict est vite tombé : trop petite; définitivement recalée avant même de commencer. Oublié les plans de bataille stratégiques, les rêves d’avions Rafales, de sous-marins, de bâtiments de commandement, de gadgets d’espion, de dossiers top secrets…

Ce qu’il reste de tout ça aujourd’hui ?

Trois traits de caractère : la curiosité, la créativité et la ténacité.

Le goût de l’information, la volonté d’apprendre, de comprendre et de partager ce qui a été découvert; l’envie d’inventer encore et toujours quelque chose de nouveau, d’être l’auteur de quelque chose de neuf, d’original, d’attirant; et la manie de vouloir aller jusqu’au bout des choses, de s’accrocher jusqu’à avoir atteint son objectif.

Le blog que je vous propose de découvrir, est le reflet d’un peu tout cela, de ce que j’aime et ce que j’ai envie de partager, de ce que j’ai dégoté en fouinant et que je trouve intéressant. Cuisine, lecture, théâtre, cinéma, voyages, nouvelles technologies, loisirs créatifs et bricolage, autant de domaines dans lesquels je me suis infiltrée !

J’ai toujours rêvé d’être embauchée par les RG…mais étant donné que cela n’est jamais arrivé, les dossiers que je vous propose sont non confidentiels, à consulter sans aucune précaution et même à communiquer sans aucune modération !

Bienvenue dans mon univers !